kit de course

Il est temps de rentrer dans le gros du sujet...les courses. Lorsque nous faisons nos courses au supermarché, nous achetons des produits emballés, sur-emballés... (et je ne parle pas de l'effet de certains produits transformés sur notre santé). Pour ceux qui ont lu mon article "le zéro déchet, c'est quoi?", vous savez maintenant que les 3 premières règles du ZD sont: refuser, réduire, réutiliser... Et bien il est grand temps de les appliquer en faisant vos courses autrement, en consommant autrement...

Je vais vous expliquer concrètement comment je fais mes courses.

Il faut que vous sachiez que nous vivons dans une ville de 12000 habitants au centre du Tarn: Graulhet. Il n'y a pas de magasin bio, très peu de commerces qui vendent du vrac. Ce n'est pas facile de faire du ZD, mais on y arrive quand même.

D'abord je me suis constituée un kit de courses Zéro Déchet qui ne m'a rien coûté:

- des bocaux en verre, c'est de la récup!

- des tup ou des contenants en verre avec couvercles (je les avais déjà dans mes placards)

- des sacs à vrac en tissu de différentes tailles (que j'avais déjà ou que j'ai confectionné moi-même avec du tissu que j'avais chez moi; c'est l'occasion de recycler des vieux draps ou vieux vêtements)

- des grands sacs de courses ou paniers pour transporter le tout.

Voici mon Kit en photo:

mon kit zd

Pour le pain, c'est facile, et vous le savez déjà puisque vous avez lu mon article "défi n°3: la boulangerie" http://defisreducdechet.canalblog.com/archives/2018/11/02/36836655.html.

Je vais avec mon sac à pain, voire mes sacs à pain en fonction de ce que je veux, chez mon artisan boulanger. 

Pour la viande, c'est très facile aussi. Nous allons chez notre boucher préféré avec nos tup et nos contenants en verre et ... c'est tout. Rien de plus simple. En plus c'est très partique puisqu'en arrivant à la maison, il n'y a qu'à mettre les boîtes au frigo. Et puis ça fait faire des économies à mon boucher, qui grâce à moi économise le prix de la feuille papier-plastoc-pourri et le sac plastique. Comme ça tout le monde est content.

P1180917

Il m'a même offert un sac de course réutilisable pour m'encourager dans ma démarche...

C'est la même chose pour le fromage, avec un fromager ambulant qui vient une fois par semaine.

Pour les fruits et légumes aussi c'est simple: on evite les supermarchés, on privilégie le marché, le primeur, le producteur. Pour ma part c'est primeur en semaine et magasin de producteurs le week-end. J'y vais avec mes sacs à vrac et mon grand panier...et voilà. Et quand je sors avec mon panier et ma cagette pleine de couleurs, c'est la grande classe quand même (rien à voir avec des sacs plastiques)

P1180998J'en profite pour prendre des oeufs dans ma boîte réutilisable, puisque parfois nos 8 poules n'en pondent pas assez.

C'est maintenant que les choses se complexifient un peu. Pour les autres aliments: légumes secs, farine, pâtes, riz, fruits secs, sucre... nous sommes obligés d'aller dans un magasin bio un peu loin de la maison: magasin qui fait du vrac et du local. Puisque mes parents habitent à Albi, ville de près de 50000 habitants, nous avons facilement trouvé un magasin qui accepte nos bocaux et sacs à vrac. Ainsi, nous faisons le "plein" pour 15 jours environ. Là aussi, c'est très pratique. On range nos pots et bocaux en arrivant, nous n'avons rien à déballer. Et c'est tellement plus joli dans la cuisine.

cuisine zd

Il y a aussi les petits producteurs que je n'ai pas encore rencontrés mais ça ne va pas tarder: lentilles à 2-3 km de la maison, farine, huile...

Et puis, il y a quand même le passage obligé par le supermarché: huile, vinaigre, beurre, papier toilette, mouchoirs en papier, café, olives, vinaigre blanc, bicarbonate alimentaire, crème, lait, épices... Puisque je n'ai pas le choix, je fais attention à la façon dont c'est emballé. Je privilégie les bocaux en verre (que je réutilise après pour mon vrac ou pour congeler), le carton, les emballages tétrapak . J'évite les lots qui sont emballés dans du plastique.

Voilà, vous savez tout... Donc vous voyez que c'est faisable. Effectivement, ce n'est pas encore tout à fait zéro déchet mais presque. Nous avons encore des axes d'amélioration.

On espère bientôt enlever la poubelle de 30 litres qui trône dans notre cuisine. En quelques semaines, nous avons déjà considérablement réduit nos déchets (même pas un sac de 30l de déchets ménagers en 15 jours pour une famille de 4, sachant que nous sommes dans une période transitoire puisque nous avons encore des "restes" de notre ancien mode de consommation et qu'il est estimé que chaque habitant produit près de 400 kg de déchets ménagers par an).

J'espère vous avoir convaincu...